Broder ? Oui c'est mon métier ! - Zoé

"J'ai eu envie de parler de mon métier, et de la broderie en général, pour casser les préjugés et le montrer dans toute sa richesse et sa complexité. J'ai imaginé partir à la rencontre (virtuelle) d'artisans textiles qui participent à la diversité de cet art."


La sensibilité et la subtilité des créations de Zoé m'ont toujours touché mais c'est grâce à la réponse de Léa Lando (cf interview n°1) que j'ai pu faire la rencontre virtuelle de cette créatrice de talent. Il y a quelque chose de doux et d'un peu magique derrière ses pièces... j'imagine secrètement ses broderies botaniques dans le futur atelier de mes rêves !


Rencontre avec Zoé Pignolet, artiste brodeuse - photographe


Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Zoé Pignolet. Je suis Artiste brodeuse et photographe. Je vis à Lyon.


Comment as-tu découvert la broderie ?

J’étais en 1ère au lycée et nous avions fait un voyage à Paris pour les portes ouvertes des écoles d’arts appliqués. C’est à Duperré, en voyant les travaux de la section broderie que j’ai su. C’était une évidence. J’ai toujours aimé les petites choses précieuses et délicates, les détails subtils, en plus d’aimer ce qui brille ! Cette discipline me donnait l’impression de pouvoir totalement donner libre cours à mon imagination.



Quel a été ton parcours (étude puis professionnel) ?

Après un bac en Arts Appliquées à Toulouse, je suis retournée à Paris - ma ville de naissance - pour y faire mes études supérieures. J’ai d’abord fait un BTS en Textile puis un DMA Broderie, à l’École Duperré. Ces deux diplômes obtenus j’ai eu l’opportunité de partir un an à Barcelone grâce au programme ERASMUS et de suivre des cours de textile à l’Escola Massana. N’étant pas encore tout à fait prête à travailler après cette parenthèse espagnole, j’ai poursuivi mes études en Licence professionnelle - encore et toujours à Duperré ! Cette dernière année d’étude m’a permis d’avoir 4 mois de stage dans une entreprise. Mon choix était fait depuis longtemps : je désirais aller chez Cécile Henri Atelier, entreprise qui brode pour la haute-couture et le prêt-à-porter de luxe. Une fois ma Licence validée j’y ai été embauchée. J’y ai travaillé comme Styliste broderie pendant 7 ans. Sept années riches et formatrices, dont je garde un très bon souvenir. Et puis j’ai eu envie de voler de mes propres ailes. Ce changement de vie n’a pas été simple mais il était nécessaire ! J’ai donc quitté mon travail, quitté ma ville et je suis à présent à Lyon, à mon compte.

Peux-tu nous parler de ton travail en broderie (ou textile en général) ?

J’aime imaginer que je suis une « artiste botanique ». Je suis alors dans un jardin - mon jardin ! - imaginaire où naissent des plantes brodées, en soie ou en papier. Pour me rapprocher de ce que la nature nous offre mes broderies sortent souvent de leur support d’origine pour devenir des sculptures. Je peux les façonner en volume à ma convenance. Ces instants de liberté sont brefs : très vite la broderie est épinglée dans une boîte, sous verre. Capturée. J’aime chaque étape de création. Et particulièrement la dernière, quand il faut habilement placer la broderie dans son cadre. Lui donner la composition qui me paraît la plus juste, la plus harmonieuse. C’est pour cela également que j’aime la photographie. Il faut cadrer, choisir ce que l’on veut montrer, composer avec ce qui nous entoure et enfin, encore une fois, le capturer !


Quelle est ta création préférée (dont tu es l’autrice) ?

Question difficile ! Je suis très exigeante, j’aimerais toujours faire mieux alors naturellement, je ne suis jamais entièrement satisfaite. Mais j’aime bien Monstera et Aube. Elles me donnent envie d’aller plus loin et d’en faire d’autres, c’est donc encourageant.


Que préfères-tu faire (style, techniques, points,...) en broderie ?

Je suis fascinée par la broderie d’or et les broderies anciennes, toujours très impressionnantes en terme de travail et de temps passé sur l’ouvrage. J’aime beaucoup, à faire à et à voir, le point de Boulogne, le point de noeud et le point de feston. En travaillant dans un atelier j’ai pu découvrir le crochet Lunéville. La dextérité de mes anciennes collègues à faire de jolis « vermicelles » et diverses poses de fournitures m’a toujours beaucoup captivée ! J’ai pris le temps d’apprendre à faire une chaînette simple - sans fournitures - mais propre et j’apprécie également beaucoup cette technique.



Qu’est ce qui t’inspire ? Ou QUI est-ce qui t’inspire ? (mode, cinéma, voyage, art, littérature, rencontre, personnes,...)

La nature bien sûr est la première chose qui m’inspire. Voyager et faire de la photo me font beaucoup de bien et me donnent toujours envie de créer. J’ai une affection particulière pour l’impressionnisme et le fauvisme, pour les couleurs et la lumière qu’on retrouve chez de nombreux artistes de ces courants artistiques. Je vais régulièrement faire des expositions (avant l’actualité compliquée des lieux de cultures du moins…) et j’aime feuilleter à loisir les beaux livres que j’ai chez moi (« La lecture des Pierres » de Roger Caillois, « L’art et la science » de Ernst Haeckel…)



Un artiste/artisan/créateur en broderie/textile que tu aimes et que tu souhaiterai nous faire connaitre?

La liste serait longue mais je vais en choisir deux, avec qui j’ai fait mes études et avec qui j’échange toujours régulièrement : Clémentine Brandibas, Brodeuse Organique. J’ai toujours aimé son travail si fascinant ! Anaïs Trivier. Je triche un peu, Anaïs est céramiste mais elle sait aussi travailler le fil. J’aime son univers coloré, riche en faune et en flore !



Quel a été le meilleur conseil qu’on t’ai donné ?

Au delà de conseils en particulier j’ai la chance d’être très bien entourée et soutenue, encouragée. Il y a eu et il y aura encore des hauts et des bas mais j’ai toujours rencontré de belles personnes tout au long de mon parcours !


Qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour l’avenir ? As-tu des projets précis ?

Me lancer comme artiste est un grand saut dans l’inconnu et je n’en suis qu’aux balbutiements. J’espère pouvoir continuer à faire ce que j’aime, à développer encore mon univers et à pouvoir en vivre un jour !




Merci à Zoé d'avoir participé à ce projet et filez admirer ses créations sur instagram : @__limbe__ et ses photographies @zoepignolet !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Illustration_sans_titre.PNG
Illustration_sans_titre.png